Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 13:15
... présentent de multiples points de similitude quant à leur situation institutionnelle . Dans les deux cas , des politiques veulent fusionner région et département ; dans les deux cas , la classe politique est divisée , à droite comme à gauche .
En Guadeloupe , en 2003 , les électeurs on nettement rejeté cette proposition . Hier , en Alsace , l'électorat à exprimé deux choses : 1) que ce n'était pas une priorité en s'abstenant massivement et 2) que ce n'était pas une solution en rejetant le projet .
 De quoi donner à penser à nos politiciens locaux partisans de l'autonomie !
 L'Alsace , après la Corse , a manifesté son attachement à l'institution départementale ; attachement que partagent les guadeloupéens : parlant de la Guadeloupe on dit toujours "le département" et non "la région" et encore moins "la collectivité". C'est que le mot de département est chargé d'un potentiel affectif puissant , symbolisant l'intégration, en 1946,  de la colonie à la collectivité nationale . C'est surtout que cette modification proposée ne parait pas porteuse de progrès , autre que celui de l'intérêt corporatif des élus .
De passage en Guadeloupe , M. MARITON ,( dont on salue par ailleurs le courageux combat contre les projets mortifères de TAUBIRA) ,exprimait samedi (avant donc de connaître les résultats du vote alsacien), une grande prudence quant aux modifications institutionnelles , malgré une position de principe en faveur de la simplification administrative qu'elle sont supposées entraîner .
 La réforme proposée par SARKOZY et annulée par les socialistes avait le mérite de conserver les deux entités tout en en simplifiant le fonctionnement . Mais elle est morte avant même d'exister .
 Pour ma part , je pense qu'il est impératif de conserver l'institution départementale , proche du citoyen ; mais que la dimension actuelle des régions est trop faible et qu'il convient d'en créer de plus grandes , plus puissantes .
 En ce qui nous concerne , il est évident qu'une grande région ANTILLES-GUYANE se substituant aux trois régions mono-départementales serait un idéal à viser , même si je n'ignore pas les freins qui s'opposeraient à cette évolution de bon sens . Une nouvelle répartition des compétences attribuerait aux départements toutes les compétences d'intérêt local et à la grande région celles affectant les problèmes communs aux trois départements . Dans le même temps , une mutualisation départementale de certaines compétences communales rationaliserait le fonctionnement , par exemple , du traitement des déchets , des transports , etc ...
 Et enfin la constitution d'une métrople  incluant Pointe à Pitre ,  les Abymes , Baie-Mahault et peut-être Le Gosier et Petit Bourg viendrait consolider cette construction institutionnelle .
J'entends déjà ricaner les indécrottables conservateurs à courte vue et les autonomo-indépendantistes patentés . Qu'importe !
Lire aussi :
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Nous devons accepter de voir la réalité en face, l'Etat n'a plus les moyens d'entretenir nos collectivités dont seulement 60% des recettes sont recouvrées.
Nos collectivités vivent avec les 40% d' avances consenties, chaque mois par l'Etat. L'encadrement administratif territorial est pléthorique et sous qualifié. Il est titularisé et bénéficie en plus
des 40% de vie chère. Aucun enjeu national ne justifie l'entretien de cette clientèle électorale. Cause principale des déficits de notre gestion locale..
Répondre

Présentation

  • : Le blog de sosthene
  • : Ce blog a pour but d'analyser la situation de la Guadeloupe et de suggérer des pistes de développement , combattre la désinformation médiatique , la déliquescence politique et l'avachissement de l'opinion publique insulaire ; résister à toutes les subversions et à tous les totalitarismes .
  • Contact

Profil

  • sosthene
  • Né en Guadeloupe il y a quelques 60 ans , je ne supporte pas le traitement que font subir à cette ïle merveilleuse des cyniques manipulant des fous et des idiots , s'auto-proclamant "le peuple ". Le peuple , il parle dans les urnes !

Recherche

Archives